Des systèmes d’information communicants pour favoriser la coopération des professionnels
Les systèmes d’information doivent être communicants pour favoriser la coopération des professionnels dans le cadre des parcours de santé centrés sur le patient (l’usager), et pour aider la décision médicale.

Le Cadre d’Interopérabilité des Systèmes d’Information de Santé (CI-SIS) fixe les règles d’une informatique de santé communicante

>> En savoir plus

Qu’est-ce que le cadre d’interopérabilité des systèmes d’information de santé ?

- A quoi sert-il ?

- Que couvre-t-il ?

Qu’est-ce que le CI-SIS ? 


 La communication entre systèmes d’information est primordiale dans le domaine de la santé, afin de garantir une prise en charge continue et coordonnée des patients par l’ensemble des professionnels de santé.

A quels cas d’usage le cadre d’interopérabilité répond-t-il ?

Les spécifications du cadre d’interopérabilité ont été élaborés sous forme de volets,  en tenant compte des cas d’usage métiers rencontrés par les professionnels de santé.

Pour accompagner les laboratoires dans la mise en conformité avec le décret biologie de 2016, ce module de formation présente la structuration des données et la terminologie LOINC.  

Comment implémenter la nomenclature LOINC dans un dictionnaire interne d’examens de biologie ?

Comment utiliser la nomenclature LOINC ?

Consulter la FAQ sur LOINC


Comment évolue le cadre d’interopérabilité?

Le cadre d’interopérabilité favorise les pratiques des professionnels de santé. Si vous souhaitez l’enrichir avec un nouveau cas d’usage, un formulaire d’expression de besoins est téléchargeable sur le site de l’ASIP Santé.